EduRespect.com ---> blog 1 sur les éducations au respect
Accueil du site > Propos d’élèves et étudiants > Quand la parole se libère sur la toile...

Quand la parole se libère sur la toile...

mardi 17 avril 2007, par philzard

Voici un échantillon de quelques témoignages reçus par courriel, tranches de vie ou anecdotes, souffrances ou espérances, des paroles d’élèves et étudiants qui nous semblent justes...

Incroyable ! 2h15, c’est le temps que j’ai passé devant votre site pour lire et relire vos textes et dissertations. Conclusion : un très grand bravo ! Félicitations. Pour ma part, j’ai 15 ans j’entre en seconde pour le mois de septembre. Voilà 2 ans que je suis homosexuel (toujours pas de petits copains) . Cette vie est vraiment TRES dur à vivre. Plus les jours passent et plus je me fais traiter de "pédé" ou encore "tapette" ... Je n’arrive plus à compter les soirs où , dans mon lit je pleure , je me remet en question "suis-je vraiment un pédé ?"... Puis vient alors les parents (je vis avec ma mère et mon beau-père) je n’arrête pas de m’imaginer la scène où j’avouerai à ma mère mon homosexualité. Alors pour me consoler et me dire que je ne suis pas tout seul je flâne dans le quartier du marais à Paris ou alors je navigue sur des sites comme le votre. Je tiens vraiment à vous remercier de tout ce que vous m’avez apporter, je vous soutiens de tout mon coeur.Quel boulot ! Pouvez-vous m’aider à amorcer "l’annonce aux parents" ? Merci. Mes salutations.

tout d’abord, tout d’abord, félicitations pour votre site qui est très intéressant est fort bien documenté, une vraie mine d’or ! Plus sérieusement je suis un jeune pédé radical de 24 ans qui en amarres de voir et d’entendre encore aujourd’hui autant de conneries sur l’homosexualité ou simplement la différence, qu’elle soit orientation sexuelle, de genre, apparences,... due à des préjugés institutionnalisés par le gouvernement soit dite en tolérant (en fait lieu des spéculateurs électoralistes). Que je suis quelqu’un d’optimiste, les fois malgré tous en l’humanité et je suis sûr que tous ces préjugés peuvent être combattus et vaincus par la parole et des actions de prévention d’information de l’école, tant sur le plan de la lutte contre l’homophobie que sur le rejet du sexisme et du patriarcat, qui nous amener là où nous sommes aujourd’hui. Mais bon jeune égard... Il suffirait simplement démontrer que les homosexuels : hommes, femmes,bis, trans, policiers,... Sont tous ceux des êtres humains, comme toue la même chose, au fond :ETRE ... Nicolas.

Je suis élève en 1ereL dans un grand lycée de banlieue , et je ne compte plus le nombre de fois où les autres élèves emploient des termes tels que "pédé" ou "enculé" . C’est quand même attristant de voir à quel point les gens sont étroits d’esprit . si des profs ont déjà eu des élèves ouvertement gays , pourraient-ils me contacter ou me livrer leurs témoignages. Un très jeune gay

Bonjour, Je m’appelle François, j’ai 17a. Juste une petite anecdote de lycée, comme vous semblez les apprécier... Mais au paravant une petite biographie... Au collège, en 4ème je crois, je me suis rendu compte que mes fantasme s’orientaient vers la gente masculine. Ma première réaction à été une grande honte de moi-même d’autant plus que mon père est particulièrement homophobe ! Enfin bref, le fait est qu’il y a quelques mois j’ai décidé de "sortir du placard" (même si c’était fait depuis longtemps sur le net, la vie réelle est moins anonyme et plus frustrante) et la plus part de mes amis et des gens de ma classe savent maintenant que je suis homo. Là commence mon anecdote, il y à quelques temps j’ai annoncé la nouvelle à un de mes meilleurs amis qui a fait mine de l’accepter sans problème. Mais la semaine dernière, alors que le lycée faisait passer une feuille de sondage concernant l’adoption chez les homosexuels (il est vrai que j’habite dans une région assez tolérante à ce niveau donc l’initiative du lycée ne m’a pas surpris), cet "ami", tolérant et compréhensif, a écrit en remarque "C’est n’importe quoi, la France est en train de s’enliser, il serait temps de réagir". Je suis moi même contre l’adoption par des couples homosexuels pour des motifs que je n’expliquerais pas ici, mais voici une belle preuve d’hypocrisie. En revanche je suis heureux d’une chose : la tendance s’inverse, ce sont les homophobes qui commencent à se cacher. Alors ayons bon espoir, demain sera certainement un jour meilleur, ne baissons pas les bras. Comme le disait Clémenceau "Dans la guerre comme dans la paix, le dernier mot est à ceux qui ne se rendent pas", nous n’avons jamais été aussi prêt de la victoire. Amitiés. François

P.-S.

Tous droits réservés à HomoEdu.com, 2000-2006/ repris par RespectEdu

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0